COMMENT MIEUX GÉRER LES GROSSES CHALEURS ?!

COMMENT MIEUX GÉRER LES GROSSES CHALEURS ?!

C’est un constat, le climat change et les saisons ne tiennent plus leurs promesses ! Un jour chaud, un jour froid… au-delà de nous déstabiliser psychologiquement, il y a de quoi déboussoler notre organisme !

Nos corps ne sont pas préparés à encaisser des variations qui oscillent parfois de plus ou moins dix degrés du jour au lendemain.

Et quand de fortes chaleurs estivales s’installent brutalement, nous avons bien du mal à faire face entre nausées, maux de tête, transpiration abondante… Alors, comment gérer ces grosses chaleurs ?!

L’EAU !


Nous ne le dirons jamais assez : BUVEZ DE L’EAU !

Image par rony michaud de Pixabay


Boire de l’eau est un besoin vital (consulter nos articles précédents).

Mais boire de l’eau quand il fait très chaud permet aussi à notre corps de réguler sa température.


Quand la chaleur devient trop pesante, notre corps produit de la transpiration.

Cette dernière a pour rôle, entre autre, de rafraîchir ce dernier.

Or, si nous manquons d’eau, notre organisme ne peut pas exercer sa fonction, et va passer en mode « surchauffe » !


Rappelez-vous de la petite formule magique pour calculer approximativement le besoin d’eau nécessaire à notre corps : (Poids x 3)/10
exemple : pour 50 kg = 50 x 3 = 150 / 10 = 1,5 litres d’eau / jour.

L’EAU DE COCO


La saison se prête à la consommation des noix de coco, alors… ne jetez plus son eau, mais buvez là !


Attention : ne pas confondre avec le lait de coco. L’eau de coco est le liquide qui se trouve à l’intérieur de la noix lorsque vous l’achetez.


L’eau de coco est un vrai petit miracle de la nature ! Ce n’est pas pour rien que nous voyons dans les films un rescapé se jeter sur la première noix de coco qu’il trouve alors que son bateau a fait naufrage sur une île déserte !


Cette eau est alcalinisante et est une réelle source en minéraux. Fer, manganèse, cuivre, elle regorge d’oligo-éléments et encore de calcium, de magnésium, de potassium…


Elle draine, hydrate, est équilibrante et ne contient que peu de sucre.


Et sous les tropiques et en cas de très fortes chaleurs, ce qui fait sa force, c’est son côté énergisant et isotonique.


L’eau de coco est la boisson incontournable des sportifs !


Comment bien choisir sa noix de coco ?

Allez, petit secret dévoilé : Secouez là ! Plus elle semblera avoir d’eau à l’intérieur, plus parfumée et plus fraîche sera sa chair.
Et cela nous arrange par la même occasion…!
Veillez également à ce que les 3 « yeux » (petites tâches brunes regroupées sur le dessus) soient bien fermes.
Le petit plus pour ma part, et sans raison particulière si ce n’est une accumulation de simples constats, je les trouve particulièrement meilleures lorsqu’elles sont plutôt bien rondes.


Comment récupérer le l’eau ?

C’est très simple : En prenant soin de ne pas vous blesser, munissez-vous d’un tournevis et plantez-le à l’aide d’un marteau dans chaque tâche brune. Retournez votre noix de coco en plaçant les trois trous au-dessus d’un grand verre, et l’eau de coco s’écoulera dans ce dernier.
Ensuite, vous n’avez plus qu’à casser votre noix de coco pour la déguster !

LES ALIMENTS RECOMMANDÉS

Ce n’est pas ce qui manque !


Pour compléter notre apport en eau, n’hésitons pas à consommer des aliments hydratants comme :


Les fruits :


– Tomate : au top n°1 avec 94,1 % de son poids en eau !
– Carambole : 91,3 % d’eau et un peu d’exotisme dans nos assiettes
– Pastèque et melon viennent en troisième position avec 90,9 %

Image par ExplorerBob de Pixabay


– La fraise avec ses 90,1 % qui, contrairement à ce qu’on aurait pu imaginer, devance…
– Le pamplemousse qui lui affiche 89,8 %
Viendront ensuite :
– Citron 89 %
– Pêche 88,6 %
– Groseilles, papaye, mûres, etc.


les légumes :


– Concombre : Vainqueur avec 97% d’eau, ce qui fait de lui l’aliment le plus désaltérant.
– Radis pour 95,9 %

Image par Bernadette Wurzinger


– Courgette 95,3 %

Image par InspiredImages


– Endives 95,5 %
– Salade à 95 %
– poivron vert 94 %- Champignon de Paris 93,9 %


Voilà donc de quoi réaliser intelligemment de bonnes salades de saison !


Et surtout, gardons à l’esprit que ces aliments auront un plus fort potentiel si ils sont consommés crus. En effet, la cuisson entraîne de l’évaporation, et donc une légère baisse d’eau.


Les laitages :


Nous n’y pensons pas toujours, mais les laitages peuvent être un bon compromis car ils sont souvent plein d’eau !


Pour exemple, on retrouve 96 % d’eau dans le lait d’amandes, et 93 % dans le lait de soja.


Plus simplement encore, on constate 90 % d’eau dans un verre de lait demi-écrémé, près de 84 % d’eau dans un pot de yaourt nature classique, aux alentours de 80 % dans un pot de fromage blanc selon le taux de matières grasses.


C’est pour dire !


LES ALIMENTS À BANNIR


L’alcool : on proscrit !


Bon… on ne va probablement rien vous apprendre, mais il est important de le répéter, inlassablement… on évite l’alcool !


Oui, nous le savons, mais nous le faisons quand même lors de nos petits apéros d’été…

Image par bridgesward


En fait, l’alcool accélère la déshydratation de notre corps en raison de son effet diurétique. De plus, il est un vasodilatateur reconnu. Il dilate, il relâche… bref, le malaise guette !


Et ne croyez pas qu’une bonne petite bière en terrasse va contourner le problème, bien au contraire, car le houblon lui même est diurétique !


Alors, si malgré tout nous consommons, n’oublions pas de boire un à deux bons verres d’eau après chaque verre d’alcool consommé, et restons raisonnables, afin de ne pas commettre d’abus dangereux.


Le café ou le thé chaud : on évite !


Oui, je sais à quoi vous pensez : Et les Touaregs qui consomment du thé brulant dans le désert, me direz-vous ?!


Si ils consomment ce thé brulant, c’est dans le but d’accélérer le processus de sudation comme nous l’avons vu plus haut.

Image par Joseph Mucira


Ainsi, il provoquent en quelque sorte leur organisme, afin que ce dernier remplisse plus rapidement sa fonction et régule sa température. Pourquoi pas…?!


Mais dans ce cas, attention au risque de déshydratation que cela peut entraîner tout aussi rapidement ! Il n’est pas vraiment sûr que tel soit l’effet escompté.


Boire glacé ne sera pas mieux, sachez le !


Nous allons envoyer de fausses informations à notre cerveau qui pour le coup va mettre en pause ledit processus de sudation.


Vous voyez le problème… ?!


Notre corps va avoir une sensation de fraîcheur instantanée, certes, mais ne va pas se débarrasser de la chaleur qu’il aura accumulé.


Préférez donc une boisson tiède. Elle nous permettra de nous désaltérer et de bien nous hydrater.


Les protéines : le saviez-vous ?


Quelles soient animales ou végétales, leur consommation augmentent la température de notre corps, vous le saviez ?


Aussi, selon votre activité prévu, peut-être tenir compte de ce facteur lors du repas qui précède ne serait pas négligeable… Ou faite le en connaissance de cause et soyez prévoyant !


Les épices : déconseillées aussi !


On en revient toujours à la même chose : la thermogenèse !


Manger épicé, c’est augmenter la température du corps, accélérer la sudation et se déshydrater plus vite que prévu.

Image par Дарья Яковлева


Alors mangez épicé si vous le souhaitez, mais dans ces conditions, buvez beaucoup d’eau parallèlement !


Bon, maintenant, ce n’est pas comme si vous n’aviez pas été prévenu…


Alors, comme on le disait dans le jargon militaire du XVIIe siècle :


A bon entendeur, salut !

Leave comments

Your email is safe with us.

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.