COMMENT GÉRER LES CALORIES PENDANT LES APÉROS FESTIFS ?

COMMENT GÉRER LES CALORIES PENDANT LES APÉROS FESTIFS ?

A l’approche des fêtes de fin d’année, les apéros se multiplient. Ils sont de plus en plus rapprochés les uns des autres, et cette série de petits plaisirs conviviaux se transforme parfois en un véritable calvaire pour celui et/ou celle qui souhaite garder la ligne ! Alors… comment faire pour gérer ces “moments plaisirs” sans offenser notre balance les lendemains de réveillon ?


Tout d’abord, si on souhaite perdre du poids, voir ne pas en prendre, l’alcool devient notre pire ennemi, il faut le savoir !


Il est un concentré de sucre par excellence,

et il nous garantit un plein rapide et incontournable de calories dites “calories vides”…

car non seulement ces dernières n’apportent aucun élément nutritif à notre corps,

mais elles vont en plus favoriser le stockage de graisses sur notre ventre,

en ralentissant le processus d’élimination de nos adiposités sur les fesses, les hanches, les cuisses et/ou donc, l’abdomen…!

Or, la quantité de kilocalories que nous emmagasinons dépend non seulement de la quantité d’alcool consommée,

mais aussi de l’alcool en lui même que nous ingurgitons.


Comme le dit si bien le sloggan :

1 verre ça va,

2 verres bonjour les dégats !!!

et croyez le bien,
il s’applique aussi à nos rondeurs !



Pour exemple (calculé sur une moyenne) :
1 verre de bière (12cl) = 55 kcal.
soit… pour une bouteille de (25 cl) = 110 calories
1 verre de vin standard (12 cl) = 70 kcal.
Un verre de vodka/coca (15 cl) = 122 kcal.
1 verre de cocktail (alcool + jus de fruit) = jusqu’à 180 calories / verre !

Mais pire encore…

D’après vous, où se situe le comble de l’horreur lors d’une soirée alcoolisée, quand on veut faire attention et limiter la prise de poids ?

Et bien nous allons vous le dire…

Asseyez-vous, vous allez déjà tituber !

Au-delà d’être hyper calorique en lui-même,
l’alcool va stimuler notre appétit !

Si si, plus nous allons boire
et plus nous aurons faim, donc…
pas fait pour nous aider !


Par ailleurs, si notre consommation d’alcool est trop élevée, il est préférable de manger davantage aussi afin d’atténuer les effets négatifs causés par ces excès.


Et voilà comment on perd le contrôle… de notre silhouette de rêve !

Et ça peut aller vite… très vite !!!

Alors, pensons-y à chaque fois, cela pourra nous motiver pour rester raisonnable quant à notre consommation…

Aussi, pour nos soirées “d’ivresse contrôlée”,
nous préfèrerons un verre de whisky (4cl),
ou un Pastis (4cl), à tout autre alcool fort.

Contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, ces deux alcools sont encore parmi les moins pénalisants en apport calorique… si tant est qu’on se limite à 1 seul verre qui respecte les doses traditionnelles indiquées !


ATTENTION :
Méfiez-vous de la bière, cette fausse amie qui sous couvert de saouler moins, nous invite à boire plus…

Là encore, tout sera également question de quantité.
1 bière (33cl) sera presque équivalent à 2 verres de vin (15cl) !!!


Coup de chance néanmoins pour les fêtes :

Le champagne reste parmi les boissons alcoolisées les moins chargées en apport calorique !

Le champagne : Second sur le Podium !
Vous pouvez envisager un “cocktail Mimosa” en y rajoutant quelques zestes et un peu de jus d’oranges fraiches avec un léger trait de liqueur d’orange, selon les conseils de Véronique et Xavier, habitués des réceptions…

Avec ses 80 kcal. pour une flûte (7 cl), le champagne se place en seconde position sur le podium.

…Et si vous optez pour la version originale du cocktail mimosa, restez raisonnable sur la liqueur d’orange qui, elle, ne vous fera pas de cadeau !

Mais alors… Si le champagne se place en seconde position sur le podium, qui est en première place ?!

ET BIEN… C’EST LE CIDRE !!!

En grand vainqueur, il affiche 50 kcal. pour un verre (15 cl),
soit près de 70% de kilocalories de moins que le champagne,
qui pourtant lui-même peut déjà garder la tête haute,
nous l’avons vu.


Notre conseil sera donc de privilégier un verre de cidre ou une coupe de champagne à tout autre alcool !
Nous y gagnerons sur toute la ligne (et c’est le cas de le dire !) : moins d’apport calorique et bien moins cher pour la version cidre !


Faisons nous plaisir…

mais gardons en tête notre objectif, et limitons-nous à 1 verre ou 2 de cidre, contre 1 coupe de champagne !


Savourons, soyons dans l’instant présent et apprécions l’explosion des petites bulles en bouche, et surtout buvons lentement.


Si notre verre se vide trop vite, nos proches nous resserviront inlassablement !

Et si nous nous autorisons d’autres verres, faisons le tout de même avec modération, car l’alcool n’est pas bon pour notre santé.

Pensons aussi à intercaler nos prises alcoolisées avec beaucoup d’eau, afin de maintenir l’hydratation nécessaire à notre corps, et limiter les effets secondaires comme la gueule de bois du lendemain !

Enfin… doit-on rappeler la règle de base ? Celui/Celle qui boit ne conduit pas !
Faisons attention à nous et prenons soin de nos proches.

Parfois, dans l’euphorie du moment, tout semble clair, puis… une fois seul(e), tout devient flou !


Côté mises en bouche, c’est une histoire de bon sens…

… des gaspachos, des verrines ou des flans à base de poivrons, de courgettes, etc.


… quelques oléagineux, toujours bénéfiques, en quantité raisonnable


…Et si possible, orientons-nous en priorité, vers les crudités comme les bâtonnets de carottes ou de céleri branche, les tomates cerises, etc.


…Envisageons une sauce d’accompagnement à base de fromage blanc allégé, faites maison et non pas une sauce industrielle.

Sans sauce, ils seront consommés à volonté (mais pas trop quand même pour ne pas irriter notre intestin), et nous permettront de patienter jusqu’au repas.


Crudités, verrines et flancs, quelques noix de cajou…

… tout en s’interdisant impérativement les biscuits apéritifs qui ne fournissent aucun apport nutritif permettant de nous rassasier.


En contrepartie, ils nous garantissent une abondance de graisses saturées !!!

Les graisses saturées… vous savez, ces vilaines graisses qui viennent se déposer et s’installer sur notre petit bidou en nous narguant tous les matins devant le miroir de notre salle de bains !


ça vous parle…?!

Donc, sur ces bonnes mises en gardes, et en espérant qu’elles vous aideront à passer le cap…

TOUTE L’ÉQUIPE

DE BE HARMONY

VOUS SOUHAITE DE PASSER

DE JOYEUSES FÊTES

DE FIN D’ANNÉE !

NB : une séance d’harmonythérapie calme les pulsions alimentaires et les envies de sucre ou de chocolat, et est très efficace sur les dépendances.

Mais encore, elle atténue la sensation de faim, et permet d’arriver plus vite à satiété.

Elle permet également de se sentir serein(e) face à ces petits excès en intervenant sur la gestion du stress et des angoisses.

Alors… pourquoi attendre l’après Fêtes pour faire des séances ?!

LIRE AUSSI : 

Leave comments

Your email is safe with us.

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.